2018 Winner and Runners-Up

Lauréat et finalistes 2018


Annonce des finalistes du prix Donner 2018-2019

Lauréat 2018-2019

INDIGENOUS NATIONALS, CANADIAN CITIZENS: FROM FIRST CONTACT TO CANADA 150 AND BEYOND

THOMAS J. COURCHENE

(INSTITUTE OF INTERGOVERNMENTAL RELATIONS, SCHOOL OF POLICY STUDIES, QUEEN’S UNIVERSITY )

Dans cette oeuvre magistrale sur un des plus importants thèmes de l’histoire des politiques publiques de notre pays, Courchene présente le contexte historique, juridique et socio-économique pour la conception de politiques autochtones au Canada et, en puisant dans ces connaissances, fait une proposition (le Commonwealth des nations autochtones souveraines) pour catalyser le débat. Cette nouvelle prescription de politique de Courchene tente de réconcilier deux objectifs concurrents : reconnaître les droits des autochtones et promouvoir le développement de l’économie et des ressources du Canada, tout en créant des arguments convaincants pour un changement important.

Seconds favoris

POPULATION BOMBED! EXPLODING THE LINK BETWEEN OVERPOPULATION AND CLIMATE CHANGE

PIERRE DESROCHERS & JOANNA SZURMAK

(GLOBAL WARMING POLICY FOUNDATION)

De nombreux universitaires, activistes et décideurs politiques ont lié la croissance démographique à la dégradation de l’environnement, y compris à des changements climatiques catastrophiques. Les auteurs soutiennent que des améliorations importantes dans le bien-être humain au cours des récentes années, une espérance de vie plus longue, une meilleure santé, des ressources abondantes et une amélioration générale dans l’environnement contredisent cette allégation. Desrochers et Szurmak apportent une contribution utile et provocatrice au débat politique en questionnant les modèles et les hypothèses sur lesquels le nouveau discours sur le contrôle démographique est construit, et argumentent que la croissance démographique, conjointement au développement économique, représente le seul moyen pratique d’aller de l’avant.


BASIC INCOME FOR CANADIANS: THE KEY TO A HEALTHIER, HAPPIER, MORE SECURE LIFE FOR ALL

EVELYN L. FORGET

(JAMES LORIMER & COMPANY LTD.)

Au cours des quarante dernières années, le marché du travail a fondamentalement changé. De bons emplois à temps plein ont été remplacés par des emplois à temps partiel ou temporaires qui offrent moins d’avantages et viennent rarement avec le soutien de syndicats. L’insécurité économique constitue désormais une particularité dans la vie d’un grand nombre de personnes. Ceux qui sont forcés de compter sur une aide provinciale au revenu ou un soutien aux personnes handicapées se retrouvent eux-mêmes piégés dans un système qui perpétue la dépendance. Cette situation a donné vie à une veille pensée - revenu de base, un système de revenu inconditionnel - que Forget explore selon une perspective canadienne, soulevant un cas convaincant et instructif qui montre qu’un revenu de base améliore la santé et le bien-être de la famille et de la collectivité, améliore la résilience financière ainsi que l’accès à l’éducation et à la formation à un coût abordable.


UNIVERSITY COMMONS DIVIDED: EXPLORING DEBATE & DISSENT ON CAMPUS

PETER MACKINNON

(UNIVERSITY OF TORONTO PRESS)

Les universités se retrouvent de nouveau sur la ligne de front des « guerres culturelles », suscitant une intensité de débat qui n’a pas été observée depuis les années 1960. Les traditionnels préceptes de liberté universitaire, de liberté d’expression et du rôle même de l’université, que ce soit des chercheurs de vérité impartiaux ou en tant qu’agents de justice sociale, sont en jeux. Dans un livre qui inspirera des débats, MacKinnon examine une variété d’incidents récents dans le but d’explorer de nouveaux défis au sein des universités, comme la technologie et les médias sociaux, et la mesure dans laquelle l’idée de l’université en tant que « biens communs », un endroit pour des désaccords ouverts et contentieux, peut être menacée.


EXCESSIVE FORCE: TORONTO’S FIGHT TO REFORM CITY POLICING

ALOK MUKHERJEE WITH TIM HARPER

(DOUGLAS & MCINTYRE)

Alok Mukherjee a été un observateur civil de la police de Toronto entre 2005 et 2015, la décennie la plus tumultueuse à laquelle la force n’a jamais été confrontée. La question de la conduite appropriée des policiers constituant un incontournable quotidien des médias et, par conséquent, une préoccupation majeure de tous les paliers de gouvernement, Mukherjee a joué un rôle essentiel dans l’orientation de la conversation à l’échelle nationale sur les activités policières, ébauchant une nouvelle voie à suivre pour l’application de la loi. Conjointement avec Tim Harper, il offre un excellent livre qui arrive à point nommé, lequel aborde les questions des activités policières dans une des villes les plus diversifiées sur le plan ethnique au monde.