2023 Donner Jury

2023 Donner Jury

Louise Frechette

Président

Louise Fréchette a occupé le poste de sous-secrétaire générale des Nations Unies de 1998 à 2006 à la suite d’une carrière dans le service public du Canada, ayant été notamment ambassadrice en Argentine et en Uruguay (1985-1988), ambassadrice aux Nations Unies (1992-1994), sous-ministre adjointe des Finances (1995) et sous-ministre de la Défense nationale (1995-1998).

Depuis son départ de l’ONU en 2006, Mme Fréchette a été associée à de nombreux établissements universitaires et de recherche au Canada et à l’étranger. En juin 2019, Mme Fréchette a conclu son mandat de trois ans à titre de présidente du conseil de surveillance et du conseil de CARE International après avoir siégé comme présidente de CARE Canada de 2011 à 2015. Elle est actuellement membre du conseil de la Global Leadership Foundation.

Louise Fréchette est diplômée en histoire de l’Université de Montréal et titulaire d’un certificat en économie du Collège d’Europe à Bruges, en Belgique. Elle est officière de l’Ordre du Canada.


Neil Desai

Neil Desai est vice-président à la direction chez Viral Nation, où il est spécialisé dans la commercialisation des solutions technologiques de l’entreprise auprès de clients en entreprise et au sein du gouvernement.

M. Desai est agrégé supérieur de recherches pour le Centre pour l’innovation dans la gouvernance internationale et entrepreneur en résidence pour Rogers Cyber Catalyst. Il apporte des contributions régulières aux réseaux de nouvelles du Globe and Mail et de la Société Radio-Canada (Canadian Broadcasting Corporation, CBC). Neil Desai fait également partie du Conseil d’administration du Forum des politiques publiques, de la Commission des alcools et des jeux de l’Ontario, du Collectif d’actifs en innovation (CAI), de ClearRisk Inc. et il a été directeur de YMCA Canada. Il a par le passé occupé des postes de direction au sein du gouvernement du Canada, pour Affaires mondiales Canada et pour le Cabinet du Premier ministre.

Avant de travailler pour Viral Nation, il faisait partie de l’équipe de direction de Magnet Forensics, une entreprise technologique qui développe des solutions d’investigation numérique utilisées par plus de 4 000 organismes de police et de sécurité nationale et organismes publics et privés dans plus de 100 pays pour enquêter sur des crimes tels que la traite d’êtres humains, l’exploitation de mineurs, le terrorisme et le développement de rançongiciels.


Jack M. Mintz

Jack M. Mintz a été nommé President’s Fellow de la School of Public Policy de l’University of Calgary, après avoir été directeur fondateur de cette école et titulaire de la chaire Palmer du 1er janvier 2008 au 30 juin 2015.

Il siège au conseil d’administration de la Compagnie Pétrolière Impériale Ltée et est agrégé supérieur de recherches auprès de nombreux groupes de réflexion, dont l’Institut C. D. Howe, l’Institut MacDonald-Laurier, CESIfo (Allemagne) et l’International Tax and Investment Centre de Washington.

M. Mintz a également siégé à de nombreux groupes d’experts et conseils d’administration aux niveaux fédéral et provincial. Il a notamment été nommé à la vice-présidence et à la présidence du Conseil de recherches en sciences humaines de 2012 à 2018. M. Mintz a été consultant auprès de la Banque mondiale, du Fonds monétaire international, de l’Organisation de coopération et de développement économiques, du gouvernement fédéral et de gouvernements provinciaux du Canada, ainsi que de diverses entreprises et organismes à but non lucratif au Canada et à l’étranger.

Il a été investi du titre de membre de l’Ordre du Canada en 2015 et a reçu la Médaille du jubilé de diamant de la reine Elizabeth II en 2012 pour services rendus au milieu canadien des spécialistes de la politique fiscale. Son livre Most Favoured Nation, publié en 2001, a été présélectionné pour le prix Donner.


Maureen O’Neil

Maureen O’Neil préside le conseil d’administration de WaterAid International et est membre des conseils d’administration du Centre pour l’innovation dans la gouvernance internationale et du Centre d’étude des niveaux de vie.

Elle a auparavant siégé au conseil d’administration de cyberSanté Ontario et de la Fondation canadienne pour l’amélioration des services de santé (FCASS). Mme O’Neil a été présidente du conseil d’administration de l’Institut de recherche des Nations Unies pour le développement social (UNRISD), de l’Institut international pour l’environnement et le développement, de l’Université Carleton et de l’Initiative Think tank du CRDI. Elle a également représenté le Canada à la Commission de la condition de la femme des Nations Unies et à des comités de l’Organisation de coopération et de développement économiques.

Elle a été membre du Comité de la planification du développement des Nations Unies et du conseil d’administration de l’UNRISD. Mme O’Neil est titulaire de doctorats honorifiques des universités Wilfrid Laurier, Carleton et d’Ottawa.

En juin 2011, Mme O’Neil a été nommée officière de l’Ordre du Canada dans le secteur de la fonction publique en reconnaissance de sa contribution au développement international, à l’égalité des sexes et aux droits de la personne.


Karen Restoule

Karen Restoule est la vice-présidente de Crestview Strategy, basé à Toronto. Elle excelle dans l’art de favoriser la collaboration entre les parties pour rassembler des points de vue divergents dans le but d’arriver à une réussite commune. Elle se spécialise dans la gouvernance organisationnelle, le leadership du changement, la formulation de politiques, et l’engagement des intervenants et des autochtones.

Avant de se joindre à Crestview Strategy, Mme Restoule dirigeait une entreprise d’experts-conseils en environnement qui travaille avec des communautés autochtones, en s’appuyant sur une fonction précédente de soutien aux dirigeants des Premières Nations en tant que directrice de la justice auprès des Chiefs of Ontario où elle proposait des solutions politiques innovantes pour des problèmes liés à l’héritage. Elle a également co-fondé BOLD Realities, pour faire progresser la relation entre l’industrie et les peuples autochtones. Précédemment, Mme Restoule a dirigé l’effort de modernisation du système de justice administrative de l’Ontario à Tribunaux décisionnels Ontario.

Mme Restoule est diplômée de l’Université de Toronto et du programme de droit commun français de l’Université d’Ottawa. Elle siège à plusieurs conseils d’administration, a reçu des prix pour sa contribution à la société et est une contributrice de thehub.ca. Mme Restoule est Ojibwe de la Première Nation Dokis. »


Frederick Wien

Fred Wien a occupé le poste de directeur de l’École maritime de travail social à l’Université Dalhousie de 1981 à 1986, puis a été sous-directeur de la recherche à la Commission royale sur les peuples autochtones, dirigeant le programme de recherche sur l’emploi et le développement économique.

Au plan national, il a été membre et tenu le rôle de président de la Commission consultative pour l’Institut de la santé des Autochtones (ISA / IRSC). Il a été nommé investigateur principal pour une bourse de recherche majeure de l’IRSC pour le projet : « A Poverty Reduction Approach to Improving the Health and Well-being of First Nation Communities in Canada » (Une approche à la réduction de la pauvreté visant à améliorer la santé et le bien-être des communautés des Premières Nations au Canada), de même que pour un projet financé par l’IRSC portant sur l’établissement d’un cadre de politiques sociales pour la santé et le bien-être des communautés Mi’kmaq en Nouvelle-Écosse (« Building a Social Policy Framework for the Health and Well-being of Mi’kmaq Communities in Nova Scotia »).

Diplômé de l’Université Queen’s avec une maîtrise et un doctorat de l’Université Cornell, M. Wien a été nommé Membre de l’Ordre du Canada en 2015.